lundi 20 juin 2011

Road Trip en Australie 2010 - Jour 9, flying over Uluru & the Olgas

 Vendredi 23 avril 2010 :

 Encore une très grosse journée ! On se lève avant le soleil pour le voir se lever sur Uluru. On cherche en vain l'aire pour voir le lever du soleil, on s'arrête finalement sur le bord de la route et on déjeune face à Uluru qui passe par toutes les teintes de rouge. Ensuite, on file sur le parking de la "Mala walk" où nous attend un ranger aux chicos pourries et à l'accent australien très prononcé...mais sympa et très intéressant, même si on a pas tout compris à ses explications !
 On quitte la visite guidée avant la fin car il faut que nous soyons à 10h au camping pour aller survoler les Olgas et Uluru dans un petit avion...vraiment magnifique, même si le pilote était trop jeune selon Pauline pour savoir vraiment bien piloter !
 Après 40 minutes de vol, retour sur le sol (heureusement car Pauline commençait à avoir mal au coeur !). Déjeuner dans un petit resto à Yulara avant de partir pour les Olgas (Kata Tjuta en aborigène) et sa "Valley of the wind", boucle de 7,3 kilomètres mais vraiment magnifique. On y a même vu des perroquets...et des sauterelles.
 Après près de 3 heures de marche, on reprend la route jusqu'à Curtin Springs et son camping gratuit (les douches sont payantes, mais on a décidé qu'elles seraient gratuites aussi !).
 Diner peu raffiné mais romantique au clair de lune et au lit vers 21h...ouh la la comment on était fatigués !


 Et c'est sous un ciel encore rempli d'étoiles que nous nous levons ce vendredi matin. L'objectif de la matinée, voir le soleil se lever sur le rocher pour comparer avec son coucher de la veille. Sur notre plan du parc était indiqué une zone d'observation du lever du soleil, au même titre que celle d'observation du coucher. Nous voilà donc partis à la recherche de ce parking sois-disant aménagé le long de la route faisant le tour de Uluru. Mais après avoir fait la boucle en entier et être revenus à notre point de départ...aucun parking en vue...et on a bien l'impression de ne pas être les seuls à le chercher...et ceci restera le grand mystère de cette journée, car nous ne trouverons jamais ce parking...mais il nous en faut plus pour nous décourager, nous décidons tout simplement d'arrêter le van sur le bord de la route, face à Uluru, tout simplement.


 Histoire de ne pas faire les choses à moitié, on sort le réchaud à gaz et le nutella, et on se prépare le petit déjeuner le plus féérique du monde, face à l'Ayers Rock. Le soleil se lève peu à peu et comme la veille, la roche change de teinte à chaque instant et on en prend plein les yeux encore une fois ! Avec le soleil, l'air se réchauffe petit à petit (et oui il faut mettre un pull dans le désert la nuit !) et on savoure encore quelques instants la vue qui s'offre à nous.





 Nous rangeons nos petites affaires, et allons nous garer sur le parking principal, au pied de la montée du rocher. Il est 8h, nous y retrouvons un ranger qui est au rendez-vous tous les matins à la même heure pour proposer aux touristes une petite balade d'environ 1h30 le long de la Mala Walk (sentier de 1km qui mène à un trou d'eau sur le flan d'Uluru qui se rempli grâce aux eau de pluie, même si c'est difficile à envisager !), avec découvertes de la faune et de la flore ainsi que de des traditions aborigènes, le tout dans un australien qui sent le bush, pas évident de tout saisir ! Mais rien que pour l'atmosphère et la lumière si particulière du matin, on ne regrette pas de s'être levés tôt !

Sturt Desert Peas

 Nous quittons la visite guidée avant la fin pour retourner au camping où nous attend un minibus en direction de l'aéroport de Yulara. Nous avons en effet réservé la veille un survol de 40min de Uluru et des Olgas (cliquer ici pour plus d'infos), forcément un petit peu cher, mais on en rêve depuis des mois, et c'est pas tous les jours qu'on est à Uluru ! Nous voilà donc partis pour l'aéroport en compagnie de notre pilote (déclaré par nous même sosie officiel australien de Grégory Lemarchal) à peine plus vieux que nous, ce qui ne rassure pas trop Pauline ! Avec nous dans le minibus, seulement un autre couple. Nous ne serons donc que 5 dans l'avion ! On arrive vite à l'aéroport (et oui Yulara c'est vraiment pas bien grand !) qui est étrangement désert (c'est notre pilote qui ouvre toutes les portes, espérons qu'il y a quelqu'un dans la tour de contrôle !) et embarquons dans notre tout petit avion. Casque obligatoire pour tout le monde si on veut s'entendre, et c'est parti pour le décollage ! Clairement, ça bouge beaucoup plus que dans un airbus, et ça donne vraiment l'impression qu'il va se casser s'il y a trop de vent ! Mais ces petites sensations sont vite masquées par le paysage juste incroyable qui s'étire devant nous au fur et à mesure que l'on prend de l'altitude. On commence par survoler les Olgas, puis Uluru...40 minutes inoubliables dont voici les plus belles photos :










 Retour sur la terre ferme non sans quelques secousses qui finissent de nous remuer l'estomac, mais ça valait vraiment le coup ! On est pas prêts d'oublier ces 40 minutes !

 Notre pilote nous ramène en bus au camping où nous récupérons notre van direction Yulara pour manger au Gecko's Café histoire de prendre des forces avant d'aller se balader dans les Olgas à environ 40 kilomètres de là.

Kata Tjuta
 Les Olgas, c'est comme Uluru mais en plus grand, plus étendu, comme un amas de petits Ayers Rock. Du coup, c'est au moins aussi beau et impressionnant, mais moins symbolique que le fameux rocher. Il y a deux balades au choix, la Walpa Gorge Walk  (2,6 km) ou la Valley of the Winds Walk (7,4 km). Nous choisissons la seconde, histoire de vraiment profiter un maximum du lieu durant toute l'après midi. De la même manière que pour le tour d'Uluru, nous emportons avec nous beaucoup d'eau car la chaleur est vraiment assommante et il faut s'hydrater vraiment très régulièrement. Le parcours au beau milieu des Olgas est vraiment à couper le souffle, les paysages sont grandioses et c'est aussi très sympa de voir des perruches et autres perroquets s'envoler devant nous ! Encore une ballade crevante mais inoubliable ! Quelle journée !











 Nous remontons dans le van bien content tout de même de s'assoir dans un siège confortable et d'enlever nos chaussures. Ce soir, on ne dort pas à Yulara, il nous faut donc rejoindre Curtin Springs à 85 kilomètres à l'est de Yulara sur la Lasseter Highway. Ce qui est bien à Curtin Springs, ce n'est pas le confort, c'est certain. Mais c'est bien le fait que l'on peut gratuitement poser son van sur un terrain juste à côté de la station pour la nuit. Il faut chercher un petit peu pour trouver un endroit à peu près plat (très important !) et éviter l'émeu qui se balade tranquillement au milieu des campeurs mais le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on est au calme ! Il n'y a évidemment pas d'électricité sur le terrain mais des douches et des sanitaires sont à disposition des backpackers en échange d'une petite contribution financière à régler le lendemain à la station si on s'en est servis...et j'avoue que l'on est partis le lendemain sans rien payer, l'état de propreté et le non-entretien des douches nous y ayant encouragé !


 Nous nous endormons très tôt, après avoir mangé des pâtes ré-hydratées au clair de lune et de lampe de poche. C'est sommaire certes, mais au moins c'est gratuit et puis bon, ce matin, on a quand même survolé Uluru en avion, il ne faudrait pas s'habituer au luxe ! On s'endort des images plein la tête, demain il faut se lever tôt à nouveau, Alice Springs nous attend...

Curtin Springs

2 commentaires:

  1. Promenade magnifique et riche , de belles photos font rêver

    RépondreSupprimer